Conférences et ateliers
des Techdays Santé 2017

Du parcours de soins au parcours de santé !

28 septembre 2017

08:45 - 09:20
Accueil

09:20-09:45
Ouverture officielle de la journée

Martine Guibert, Vice-présidente déléguée aux politiques sociales, à la santé et à la famille - Région Auvergne-Rhône-Alpes & Michel Plantevin, Président du Cluster i-Care

09:45-10:45
PLÉNIÈRE 1

Du parcours de soins au parcours de santé

Voir le détail Masquer le détail

Du parcours de soins au parcours de santé

Les enjeux des parcours de soins et de santé seront au coeur de cette session, à travers une conférence d'ouverture donnant une perspective globale sur le sujet. Une table-ronde suivra pour débattre de ces enjeux, avec des représentants cliniciens, industriels et usagers du système de santé.

Introduction de la thématique par Pr Claude DUSSART, Directeur du Laboratoire P2S « Parcours Santé Systémique » (Université de Lyon)

TABLE RONDE (modérée par Pr DUSSART) :
- CHU Clermont-Ferrand, Pr. Jacques-Olivier Bay

- Conseil Régional de l'Ordre des Médecins, Dr. Philippe Thieblot (Président)

- Laboratoire Aguettant, Vincent Guyot

- CISS-ARA, Armelle Kowalczyk-Renier

-  Projet CEPPPIA, Pr Jacques Dauplat

Voir les intervenants Masquer les intervenants
Pr Claude Dussart, Directeur du Laboratoire P2S Le projet scientifique du laboratoire P2S s’inscrit dans la perspective d’analyser, de modéliser, et de fournir des systèmes d’aide à la décision aux acteurs institutionnels et de terrain impliqués dans la prise en charge globale et systémique des patients. L’approche parcours de santé est un vecteur de transformation de l’organisation de la santé, en, inscrivant l’épisode de soins dans une trajectoire de vie, le parcours étant indispensable à l’optimisation recherchée pour la fluidité des parcours au bénéfice des patients, ainsi qu’à l’analyse épidémiologique à des fins de santé publique dans le contexte actuel de pluri-pathologies chroniques.
Pr. Jacques-Olivier Bay, PU PH CHU Clermont-Ferrand Chef de service d'hématologie clinique et de thérapie cellulaire adultes, CHU, Clermont-Ferrand, oncologue médical au Centre Jean Perrin, et président du Conseil d'Administration de la SFGM-TC - Société Francophone de Greffe de Moelle et de Thérapie Cellulaire.
Dr Philippe Thieblot, Président du Conseil Régional de l'Ordre des Médecins d'Auvergne Professeur Honoraire de la Faculté de médecine de Clermont-Ferrand, ancien chef de service d'endocrinologie, diabétologie et maladies métaboliques du CHU de Clermont-Ferrand, Président du Conseil Régional de l'Ordre des Médecins
Vincent Guyot, Responsable développement Laboratoire Aguettant Basé à Lyon, le laboratoire AGUETTANT s'engage depuis plus d'un siècle auprès des professionnels de santé en leur proposant des médicaments injectables innovants, répondant aux besoins de fiabilité et de sécurité d'administration. Au sein de la direction R&D du laboratoire Aguettant, Vincent GUYOT est responsable du développement des nouveaux produits, et pilote les projets de santé connectée.
Armelle Kowalczyk-Renier, Chargée de mission CISS-ARA Chargée de mission territoriale pour le collectif interassociatif sur la santé (CISS) ARA sur les 4 départements de l’ancienne Auvergne, je suis basée à Clermont-Ferrand.Le CISS ARA rassemble 140 associations d’usagers de santé et anime, sur toute la région, un réseau de près de 1000 bénévoles représentants des usagers qui, au sein des établissements de soin et des lieux d’élaboration des politiques publiques de santé, portent la parole des usagers. Formations, conférences, ateliers d’échange d’expérience, soutien juridique et méthodologique…le CISS ARA déploie de nombreuses actions pour animer ce réseau.Mon rôle est de décliner cette offre de services au plus près des bénévole et des lieux d’exercice de leurs mandats de représentants des usagers (CDU, CTS…). Je les accompagne et les soutiens dans l’exercice de leurs mandats, j’organise et j’anime des sessions de formation. J’ai par ailleurs une mission de capitalisation des associations et j’alimente la réflexion autour du diagnostic du territoire. Enfin, dans le cadre de l’animation territoriale, je suis amenée à relayer des événements de promotion des droits en santé (JEDS, exposition itinérante…).
Jacques Dauplat, Professeur (Emerite) de Chiurgie Générale Né à Chamalières en1947. Etudes secondaires et de Médecine à Clermont Ferrand. Internes des Hopitaux puis Chef de Clinique .Mobilité : 1976-77 Hopital Foch ( Suresnes),1985-86 UCLA ( Los Angeles).1988 :Professeur des Universités en Chirurgie Générale. Exercice au Centre Jean Perrin (Centre de Lutte contre le Cancer à Clermont Ferrand) 1977-2016 .Specialisé dans la chirurgie des cancers, en particulier de la femme ( sein ,ovaires ,utérus).Auteur de 200 publications scientifiques nationales ou internationales. Directeur Général du Centre Jean Perrin : 1998 -2013. Instigateur, avec le Groupe Santé du Grand Clermont du Projet CEPPPIA, de Prevention individualisée en Auvergne.
10:45-11:15
Pause & Rencontres B2B

11:15-12:30
Session 1

Parcours de santé - Le parcours de santé illustré à travers des exemples de prises en charge innovantes.

Voir le détail Masquer le détail

Pour illustrer la façon dont les concepts de parcours peuvent conduire à des innovations dans les prises en charge, 3 exemples dans 3 champs cliniques différents seront présentés : obésité, maladies chroniques, gestion de la douleur.

Avec la participation de
SANOFI, Martine Tissier
« L’ exemple de DIABEO, solution de télémédecine d’aide au traitement par insuline : parcours industriel, modèles économiques et adaptation aux évolutions.

ANALGÉSIA, M. Alain Eschalier & Mme Alice Corteval
E-santé, un avenir pour la prise en charge de la douleur chronique ?

CALORIS, Pr. Yves Boirie et Dr. Magalie Miolanne
Un parcours de soin innovant de l'obésité familiale à domicile (PROXOB)

Voir les intervenants Masquer les intervenants
Martine Tissier, Directeur Affaires Publiques Sanofi Auvergne Rhône Alpes Diabeo® est une solution de télémédecine développée par Sanofi en partenariat avec le CERITD et VOLUNTIS pour répondre à un besoin médical ciblé. Diabeo® a pour objectif d’aider au quotidien les patients diabétiques à gérer leur traitement par insuline et à adapter leurs doses, lorsqu’ils qui ne parviennent pas à équilibrer leur glycémie. En effet, grâce à un algorithme innovant (logiciel), le patient peut connaître en temps réel les doses d’insuline qu’il doit s’administrer, et affiner le calcul de ses doses en fonction de ses événements glycémiques. Il bénéficie par ailleurs d’une télésurveillance médicale assurée par des soignants assistés par le logiciel. Ainsi, la solution Diabeo® est composée d’une application smartphone et d’une interface web, et fait appel à un acte médical de télésurveillance . Elle offre un nouveau mode de prise en charge du patient diabétique. Le diabétologue peut déléguer la télésurveillance à un infirmier de télé-diabétologie dans le cadre d’un protocole de coopération. Diabeo® fait ainsi évoluer les relations entre patients et professionnels de santé, et entre professionnels de santé. L’application et l’interface web reposent sur un logiciel marqué CE, qui répond aux exigences réglementaires des dispositifs médicaux (DM), et a fait l’objet d’un plan de validation et de développement clinique visant à démontrer son intérêt thérapeutique. La HAS (Haute Autorité de Santé) a évalué la solution Diabeo® et a rendu un avis favorable à sa prise en charge par l’Assurance Maladie (avis en ligne daté du 12 juillet 2016 : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/evamed/CEPP-5091_DIABEO_12_juillet_2016_(5091)_avis.pdf).
Alain Eschalier, Président Institut Analgésia - Alice Corteval, Directrice opérationnelle Institut Analgésia Pour les millions de patients qui vivent avec la douleur au quotidien, le parcours de soins est souvent chaotique. Alors que l’innovation médicale est à la peine, la e-santé ouvre de nouvelles perspectives. Parce qu’elle place le patient au cœur du dispositif, elle permet de le rendre acteur de ses soins et de l’accompagner au quotidien dans la gestion de sa douleur. Au-delà de ce bénéfice individuel, cette approche innovante permettra globalement d’améliorer le parcours de soins en impliquant tous les professionnels de santé et de développer de nouvelles pistes de recherche autour d’une meilleure caractérisation des profils de patients douloureux.
Yves Boirie, PU-PH, Chef de service CHU Clermont-Ferrand - Magalie Miolanne, PH, Coordinatrice médicale de CALORIS Le Centre Spécialisé de l’Obésité (CSO) CALORIS a développé depuis 3 ans un programme original de prise en charge de l'obésité familiale en Auvergne (PROXOB). Le principe repose sur un accompagnement familial personnalisé à domicile pour la mise en place de modifications thérapeutiques du mode de vie en rapport avec l’alimentation, les rythmes de vie, l’activité physique et la parentalité. Il s’agit à terme de structurer une offre de soins de 1er et 2ème recours coordonnée sur le territoire contribuant à prévenir ou limiter le développement de l’obésité et de ses complications multiples.
11:15-12:30
Session 1

Outils numériques - « Le Cadre SI Santé régional et retours d’expériences »

Voir le détail Masquer le détail

Les GCS e-santé régionaux SISRA ET SIMPA ont mis en place depuis de nombreuses années des outils numériques à disposition des professionnels de santé. Ce cadre régional de SI de Santé offre aussi des opportunités pour de nouveaux projets portés par des industriels, comme en témoigneront 3 entreprises après une présentation des outils disponibles.

Avec la participation de
ARS Auvergne-Rhône-Alpes, Stéphane Renard
Présentation du Cadre régional de SI de Santé

Epiconcept, Guillaume Jeannerod
Mise en œuvre d'un système d'information multi départements pour la gestion du dépistage organisé des cancers

DataMedCare, Marie-Laure Pallier
SOMRESPIR : Le carnet digital des patients apnéiques télé suivis

Yansys, Serge Torti
L'imagerie chirurgicale : quels enjeux aujourd'hui et demain ?

Voir les intervenants Masquer les intervenants
Guillaume Jeannerod, CEO Epiconcept Depuis plus de 15 ans Epiconcept équipe 7 départements de la région AURA avec un système de gestion du dépistage organisé des cancers (sein, col et colon) : NéoScope. Avec la dématérialisation des processus (dossiers, images, etc.) et le rôle prépondérant des GCS, ce système est de plus en plus amené à communiquer avec les outils de l'ENRS mis en place par le SISRA. La régionalisation de l'organisation du dépistage et la dématérialisation des mammographies sont les prochains défis à relever.
Marie-Laure Pallier, Directrice Générale DataMedCare Le carnet SOMRESPIR (www.somrespir.fr) est le premier carnet de santé en ligne permettant aux patients apnéiques de pouvoir visualiser leurs données d’apnée du sommeil. Ce service gratuit permet à tout patient apnéique télésuivi de consulter facilement et en toute sécurité ses données de santé. Le carnet est la propriété du patient et pour permettre un meilleur suivi de son traitement, il peut décider de le partager avec son médecin. Pour que les données de télésuivi soient visibles, le prestataire se service à domicile doit adhérer à la plateforme de télé suivi ADEL SANTE www.adel-sante.fr.grâce à SOMRESPIR, le patient apnéique peut : - consulter ses données de télé-suivi - suivre l’évolution de son traitement en remplissant des auto-questionnaires - suivre d’autres indicateurs de santé en fonction de ses besoins - gérer ses rendez-vous médicaux - se renseigner sur sa maladie - partager les informations avec son médecin SOMRESPIR devient l’outil indispensable permettant d’améliorer le bien-être du patient et sa relation avec son médecin.
Serge Torti, Président Yansys Medical L’imagerie radiologique, après deux décennies et des aides de l’état, a réussi son passage au numérique en augmentant la qualité et la productivité dans la prise en charge des patients. Mais qu’en est-il de l’imagerie chirurgicale capturée au bloc opératoire ? Les atouts nombreux apportés par un enregistrement systématique des images se heurtent à des difficultés humaines et techniques qui nécessitent d’être explicitées. L’usage de la réalité augmentée, les possibilités offertes par l’intelligence artificielle, l’émergence de réseaux collaboratifs associés à des actes de télémédecine devraient permettre d’augmenter l’adhésion à ces systèmes qui vont bien au-delà d’une traçabilité juridique qui effraie.
12:30-14:00
Déjeuner & Rendez-vous B2B

14:00-15:20
Session 2

Parcours de santé - « La prévention dans le parcours de santé et son modèle économique »

Voir le détail Masquer le détail

La prévention est partie intégrante d'un parcours de santé, mais la question de son financement reste entière dans notre système de santé centré sur le soin. Cette session sera l'occasion de voir comment l'arrivée d'acteurs comme les mutuelles et le lien avec la santé au travail pourraient ouvrir de nouvelles opportunités. Un modèle innovant de maison de santé orientée vers la prévention sera également présenté.

Avec la participation de
Ellasanté!, Nicolas Torchin
Modèle innovant de centre de santé tourné vers la prévention

Ellasanté!, Philippe Laurent
Financement, modèle économique et déploiement en France de centres de prévention en santé

ASM Vitalité, Julien Finaud
Prévention dans le cadre de la Santé au travail et actions vers le grand public

Voir les intervenants Masquer les intervenants
Nicolas Torchin, Chargé de développement Ellasanté! L'objectif de l'exposé est de présenter un exemple concret d'une initiative innovante en matière de prévention santé : le Centre de Santé Ellasanté! situé à Paris. Cette strucure est le premier Centre de Santé à proposer des actes de prévention ainsi qu’un accompagnement personnalisé pour adopter de nouveaux comportements favorables à la santé. Il a donc pour mission de permettre à tout un chacun de connaître ses facteurs de risque individuels et de modifier positivement ses habitudes de vie.
Philippe Laurent, Vice-Président et Directeur Général Groupe Larena Trésorier Ellasanté ! A partir de la création du premier Centre de Santé proposant des actes de prévention à Paris, Ellasanté !, présentation : des financements mobilisés, du modèle économique du centre et pour le futur, des actions de déploiement sur le territoire français.
Julien Finaud, Responsable ASM Vitalité L'inactivité physique et la sédentarité sont des problèmes de santé publics majeurs. Pour lutter contre ce phénomène de société, l'ASM Omnisports a décidé de mettre son savoir-faire au service des entreprises, là où résident les principaux foyers de sédentarité. Le programme initial en place depuis 2008 chez Michelin, sous l’appellation Oxygène, s’étend aujourd’hui à d'autres entreprises sous le nom de d’ASM Vitalité.
14:00-15:20
Session 2

Outils numériques - Télémédecine : l’innovation au service des territoires fragiles

Voir le détail Masquer le détail

Ces derniers mois ont vu la publication de textes réglementaires permettant le financement d'expérimentations de télémédecine. Cette session reprécisera le cadre national et régional de ces expérimentations et dressera un panorama des opportunités liées à la téléexpertise, téléconsultation et télésurveillance.

Avec la participation de
GCS SIMPA, Mathieu Estival
Cadre réglementaire et projets de télémédecine

CHU de Clermont-Ferrand, Dr Anna Ferrier (Neurologue)
TELEMAAC : Télémédecine Auvergne Accidents Cérébraux

SISRA, Matthieu Doerfler
Téléexpertise au quotidien avec MonSisra

CardiAuvergne, Dr Marie-Claire Boiteux
Suivi à domicile de patients insuffisants cardiaques. Expérience de CardiAuvergne

Voir les intervenants Masquer les intervenants
Mathieu Estival, Chef de projet GCS SIMPA le décret d'octobre 2010 fixe le cadre réglementaire de la télémédecine qui a été suivi par de multiples expérimentations en régions. 7 ans après, les enseignements sont riches. L'intervention décrira le cadre réglementaire ainsi que les conditions qui favorisent le succès d'un projet de télémédecine.
Anna Ferrier, Neurologue CHU Clermont-Ferrand Véritable innovation médicale, TELEMAAC est le système de TéléAVC mis en place en Auvergne en 2013. Il permet une expertise neurologique 24h/24 pour les hôpitaux connectés et une amélioration de la qualité de l’offre de soins pour tous les habitants du territoire. Un patient victime d’AVC perd 1.9 millions de neurones par minute sans traitement. Avec TELEMAAC, un traitement peut être initié rapidement, après avis neurologique, sans nécessité de transférer le patient au CHU de Clermont-Ferrand. Ce gain de temps est primordial pour espérer diminuer les séquelles cérébrales. TELEMAAC a été déployé dans 7 hôpitaux auvergnats, reliés à l’Unité neurovasculaire clermontoise.
Matthieu Doerfler, Chef de projets e-santé Conçu initialement pour dématérialiser les courriers, MonSisra a rapidement évolué pour fluidifier les échanges entre professionnels. Début 2017, la notion de conversation ouvre la voie à des usages de « télémédecine du quotidien » : par exemple l’infirmier au domicile du patient peut solliciter le médecin généraliste, photos à l’appui. Peu à peu, l’application évolue pour devenir un véritable outil de téléexpertise : délégation, statut de lecture des messages, synthèse de conversation… Fin 2017, un service de webconférence viendra compléter ce dispositif, avec toujours les mêmes exigences : des services gratuits, ouverts à tous, et surtout simples à appréhender.
Marie-Claire Boiteux, Directrice médicale CardiAuvergne L’insuffisance cardiaque chronique est une pathologie fréquente (2 à 3 % de la population générale)(1.2), grave survie à 5 ans inférieure à 31%), de pronostic sombre(3) malgré les progrès thérapeutiques actuels. Coordonner les soins, assurer un suivi simple par télémédecine en coordination avec les professionnels de santé de proximité, sur tout le territoire auvergnat, tel a été le défi de Cardiauvergne ,GCS financé par l’ARS Auvergne (les équipements ayant été acquis grâce au soutien du Conseil Régional, de l’Etat et de fonds Européens et des 4 Départements ) ,mis en place en 2011 pour répondre au problème de santé publique que représente L’insuffisance cardiaque chronique . En effet outre le pronostic sombre de cette maladie et son cout, les patients insuffisants cardiaques sont souvent réhospitalisés pour les raisons suivantes : mauvaise préparation au retour à domicile, isolement social et médical, mauvaise observance thérapeutique, défaut d’adhésion au régime diététique, parcours de soins non établi Les objectifs de Cardiauvergne, sont les suivants : améliorer le pronostic vital, éviter les réhospitalisations en organisant le suivi médical à domicile dans les suites d’une hospitalisation, améliorer l’observance thérapeutique et diététique, réajuster les thérapeutiques et palier à l’isolement social.
15:30-15:40
Le Bivouac

Présentation de l'appel à projets FeelBetter

Voir le détail Masquer le détail

Présentation de FeelBetter, l'appel à projets Santé Bien Être du Bivouac

Avec la participation de

Le Bivouac - Benoît Membré & Clément Posada

Voir les intervenants Masquer les intervenants
Benoît Membré, Directeur du Bivouac Le Bivouac porte un appel à projets national dans les domaines santé bien-être pour accélérer le développement de startups grâce à son écosystème de partenaires. Le Bivouac accompagne les startups du numérique grâce à • une équipe dédiée • des partenaires dynamiques, apportant compétences, expertises, accès marché et réseaux • des ateliers et formations one to one • des événements • des locaux Les candidatures à l’appel à projets FeelBetter est ouvert du 18 septembre au 27 octobre sur le site boost.lebivouac.com
Clément Posada, Responsable communication & animation du Bivouac
15:45-17:15
Plénière 2

ON, pourquoi tant de haine ? Impact à court terme du nouveau règlement européen sur les DM

Voir le détail Masquer le détail

Sans attendre sa mise en oeuvre, le nouveau règlement européen sur les Dispositifs Médicaux a déjà des répercussions dans la relation des fabricants de DM avec leur Organisme Notifié. Cette session fera le point sur ces fortes contraintes pesant actuellement sur les fabricants et les solutions assurantielles pour couvrir les risques associés.

Avec la participation de
Delsol Avocats, Thomas ROCHE
Organismes Notifiés, pourquoi tant de haine ?

Onlynnov, Guillaume SANTIAGO
Les solutions d'assurance face au risque de suspension de marquage CE

BSI, Imelda NIANGNE
Le point de vue d'un organisme notifié

 

Voir les intervenants Masquer les intervenants
Thomas ROCHE – Avocat associé DELSOL Avocats Assiste-t-on à une mise en application anticipée du Règlement européen relatif aux dispositifs médicaux par les organismes notifiés ? Nombreux sont les fabricants qui, depuis quelques mois, rencontrent d’importantes difficultés avec leur ON : audits tardifs, délais d’examen de certains dossiers particulièrement longs, suspension « inopinée » de certificats, incompréhension des demandes et remarques, etc. Outre les évidentes conséquences d’une dénotification croissante d’organismes notifiés, quels autres éléments et notamment réglementaires, peuvent expliquer le durcissement des relations entre fabricants et ON ? S’agit-il d’une situation temporaire liée aux procédures en cours de renotification des ON souhaitant poursuivre cette activité ou les fabricants doivent-ils envisager d’importantes remises en cause ?
Guillaume SANTIAGO – CEO de ONLYNNOV Face à cette menace croissante, quelles protections pour les fabricants de dispositifs médicaux ? La suspension de marquage CE, l’interdiction de commercialisation ou d’autres mesures particulières de restriction, même justifiées, sont vécues comme des sanctions d’une extrême violence par les fabricants de dispositifs médicaux. Elles peuvent conduire à des plans de licenciement, des procédures de redressement judiciaire ou même de liquidation. Comment faire face à cette réalité ? Quelles solutions trouver auprès de ses assureurs ? Quelle prise en charge financière et humaine pour un retour rapide à la normal ?
Imelda NIANGNE, Business developer & key account manager Medical devices, BSI ON, fabricants, sous-traitants , consultants … nous sommes tous impactés par les changements règlementaires actuels. Comment les aborder au mieux? Quelle relation ON- Fabricants ? La vision du BSI.
17:15
Clôture TECHDAYS SANTÉ 2017

Ce programme est susceptible d'évoluer dans les prochaines semaines